Master class avec le Quatuor Hornormes
Master class avec le Quatuor Hornormes
18 septembre 2019
Concert de guitare - Artiste invité : Joël Gombert
Concert de guitare - Artiste invité : Joël Gombert
11 octobre 2019
Master class du Quatuor HORNORMES
Master class du Quatuor HORNORMES
4 novembre 2019
Master class de cor - Artiste invité, Julien Heisse
Master class de cor - Artiste invité, Julien Heisse
5 novembre 2019
Master class de cor et conférence - Artiste invitée Florence Guillaume
Master class de cor et conférence - Artiste invitée Florence Guillaume
6 novembre 2019
Master class de guitare - Artiste invité : Thibault Garcia
Master class de guitare - Artiste invité : Thibault Garcia
8 février 2020
Master class « le plaisir d’être en scène » - Artiste invité : Pascal Le Corre
Master class « le plaisir d’être en scène » - Artiste invité : Pascal Le Corre
10 février 2020
Master class « le plaisir d’être en scène » - Artiste invité : Pascal Le Corre
Master class « le plaisir d’être en scène » - Artiste invité : Pascal Le Corre
11 février 2020
Master class de hautbois - Artiste invité : Laurent Gignoux
Master class de hautbois - Artiste invité : Laurent Gignoux
13 février 2020
Récital de hautbois - Artiste invité : Laurent Gignoux
Récital de hautbois - Artiste invité : Laurent Gignoux
13 février 2020
Master class auprès du Big Band par Frédéric Manoukian
Master class auprès du Big Band par Frédéric Manoukian
4 mars 2020
Master class de violoncelle - Artiste invité : Yannick Callier
Master class de violoncelle - Artiste invité : Yannick Callier
20 mars 2020
Master class avec le duo Supéra-Comère
Master class avec le duo Supéra-Comère
27 mars 2020
Master class Juanjo Mosalini, bandonéon et Olivier Sense, contrebasse
Master class Juanjo Mosalini, bandonéon et Olivier Sense, contrebasse
1 avril 2020
Master class de violon - Artiste invité : Nathalie Descamps
Master class de violon - Artiste invité : Nathalie Descamps
1 avril 2020
Master class avec l’ensemble « Trio TRÂ »
Master class avec l’ensemble « Trio TRÂ »
27 avril 2020
previous arrow
next arrow

Saison 2019-2020

Quatuor Hornormes

Assumant pleinement leur vocation de super-héros, les membres du Quatuor HORNormes n’hésitent jamais à se mettre en danger en affrontant les plus grands soli du répertoire et en volant au secours des partitions les plus célèbres dans lesquelles le cor est toujours l’instrument qui sauve le monde.

Alexis, Pierre, Maxime et Clément endossent donc tour à tour le rôle de Fidelio, Siegfried ou du Chevalier à la Rose avec l’énergie et l’amour de ce répertoire qui les porte depuis qu’ils sont petits, telle une vocation…

En outre, chacun d’entre eux est aussi un grand romantique et adore les thèmes de cor des Alpes qu’affectionnaient également Brahms, Mahler ou Bruckner ou les thèmes de chasseurs… atavisme inhérent à leur corporation qu’ils ont à cœur de partager à travers les pages du Freischütz ou de Tristan.

Car le partage est bien le maître-mot qui les anime : partager avec tous les publics leur enthousiasme et leur amour pour la musique du répertoire, les musiques de films qui ne laissent jamais le cor en reste et les créations.

Il est vrai que lorsqu’ils sont tous les quatre réunis, au Conservatoire National Supérieur de Paris qu’ils ont intégré en 2010 ou 2011 dans les classes d’André Cazalet ou de Jacques Deleplancque -deux des plus grands cornistes de l’univers -, ou en dehors, leur enthousiasme décuple : en concert, en animations scolaires, à la radio… tous les moyens leurs sont bons pour transmettre, susciter l’enthousiasme en retour, voire provoquer des vocations et faire concrètement comprendre que l’on peut aujourd’hui encore être “jeune” et être raide-dingue de « grande musique ».

Ajoutons pour finir qu’ils sont drôles, gentils, super-mignons, Bref : Irrésistibles !

N’hésitez donc pas à les programmer, ils vous promettent que vous ne le regretterez pas.

C’est toute l’histoire du cor qu’ils vous raconteront en musique… histoire d’en rire et d’en pleurer, d’en trembler d’effroi ou d’émotion en rassemblant en un seul concert les plus grands standards du pupitre et les innovations les plus stupéfiantes ou les plus intrépides… suspens !!!

 

https://www.hornormes.com/

Joël Gombert

biographie

Crédit photo ACM

Julien Heisse

Né en 1983, Julien Heisse débute ses études musicales au conservatoire d’Avignon dans la classe d’Emile Dal-Bello puis d’Eric Sombret et obtient les premiers prix de Cor et de musique de chambre en 2001. Il intègre ensuite le Conservatoire Supérieur de Musique de Genève dans la classe de Grégory Cass et obtient en 2006 un Diplôme de Soliste mention Très bien. Il a été appelé à collaborer avec différentes formations, parmi lesquelles figurent l’Orchestre Lyrique d’Avignon-Provence, l’Orchestre de la Suisse Romande, l’Orchestre de Chambre de Genève, l’Orchestre de Cannes PACA, l’Orchestre Philharmonique de Monte-Carlo.

Il est depuis 2007 Cor solo au sein de l’orchestre Philharmonique de Nice.

Crédit photo julien Heisse

Florence Guillaume

Florence Guillaume, corniste, enseigne le cor au conservatoire à rayonnement départemental du Havre (Normandie). Si elle a pu profiter de l’enseignement de grands maîtres français du cor tels que David guerrier, André Cazalet ou Benoît de Barsony, l’essentiel de son parcours se déroule en Allemagne, dans la classe de Thomas Hauschild à la HFMT de Leipzig puis dans celle de Will Sanders à la Hfm de Karlsruhe, où elle obtient un Master de cor en 2017.

Titulaire d’un Diplôme d’Etat et du Certificat d’Aptitude, elle est influencée dans sa pédagogie par les notions de conscience corporelle, de gestion des émotions, de travail mental, à travers des méthodes d’enseignement empruntées aux pédagogies actives et aux techniques d’équilibre émotionnel et postural.

Crédit photo ACM

Thibaut Garcia

Guitariste d’origine franco-espagnole, Thibaut Garcia est né en 1994 à Toulouse où il débute l’apprentissage de la guitare {l’âge de sept ans. Il y obtient son prix de guitare dans la classe de Paul Ferret. À 16 ans, il est admis au Conservatoire National Supérieur de Musique et de Danse de Paris dans la classe d’Olivier Chassain et bénéficie en parallèle des conseils de Judicaël Perroy.

À 16 ans, il remporte le Premier Prix du concours Ana Amalia à Weimar en Allemagne. Depuis, il a remporté les premiers prix de nombreux concours internationaux, et notamment celui de la Guitar Foundation of America à Oklahoma City aux Etats-Unis en 2015, du José Tomas à Petrer en Espagne en 2014, et du Concours international de Séville en Espagne de 2013. Il y est depuis invité pour donner des master-classes et faire partie de leurs jurys. En 2015, il est nommé filleul de l’Académie Charles Cros. En 2019, il est nommé “Révélation Instrumentale” des Victoires de la Musique Classique.

Thibaut Garcia joue désormais dans les plus grands festivals de guitare à travers le monde : Australie, Canada, Espagne, Finlande, Suisse, Belgique, Allemagne, France, Italie, Monténégro, Chili, Nouvelle-Calédonie, Etats-Unis, Brésil, Argentine, Mexique, Roumanie, Russie… Durant la saison 2016-2017, il a donné plus de soixante concerts aux Etats-Unis et au Canada. Il se produit depuis en récital au Festival Radio France Occitanie Montpellier, au Festival Toulouse d’été, {l’Auditorium de Bordeaux, au Wigmore Hall {Londres, au Konzerthaus de Wien, au Concertgebouw d’Amsterdam, au Tchaikovsky Hall de Moscou, {la Salle Bourgie de Montréal, au Centre de Musique de Chambre de Paris Salle Cortot, {l’Auditorium du Musée d’Orsay, aux Grands Interprètes {Toulouse, au Festival Musiq’3 {Bruxelles, { la Seine Musicale…

En 2016, Thibaut Garcia a fait ses débuts en concerto avec l’Orchestre National du Capitole de Toulouse. Il a joué depuis en concerto notamment avec l’Orchestre Philharmonique de Baden-Baden, l’Orchestre National de Montpellier, l’Orchestre de Dijon-Bourgogne, l’Orchestre de Cannes, l’Orchestre de l’Opéra de Nice, et les orchestres de la BBC.

En 2017, Thibaut Garcia est nommé New GenerationArtist par la BBC, ce qui l’amène {se produire en récital et concerto aux Royaume-Uni, faisant notamment ses débuts au Wigmore Hall à Londres.

En musique de chambre, Thibaut Garcia se produit aux côtés d’Edgar Moreau, de Raphaël Sévère, d’Elsa Dreisig, de Jean-Frédéric Neuburger, d’Antoine Mornière, de Boris Grelier, d’Anaïs Constans, des frères La Marca, de Kathryn Rudge, du Quatuor Arod…

En 2016, il rejoint en exclusivité Warner Classics Erato pour ses projets discographiques, avec un premier disque Leyendas. Son deuxième disque, en hommage à J.-S. Bach est sorti à l’automne 2018.

 

Pascal Le Corre

Jouer ensemble, c’est partager, communiquer, exprimer, écouter, accompagner, fédérer, susciter et développer toutes les qualités qui font un bon musicien.

Au-delà du savoir-faire technique et des connaissances musicales, Pascal Le Corre nous propose, à l’occasion de cours d’accompagnement et de musique de chambre, d’explorer les processus cognitifs et émotionnels qui sous-tendent nos pratiques artistiques pour acquérir une plus grande maîtrise de nos savoirs-être de musicien.

Pascal Le Corre est pianiste, professeur de piano, d’accompagnement et de musique de chambre, coach artistique et auteur de nombreux ouvrages et articles sur la psychologie du musicien.

Parallèlement à sa carrière d’instrumentiste qu’il partage entre récital, musique de chambre et accompagnement de chanteur, il enseigne au CRR de Paris et au pôle supérieur d’enseignement artistique et est conseiller aux études du nouveau cycle préparatoire à l’enseignement supérieur.

Son activité pédagogique, en plus des aspects purement musicaux et instrumentaux, s’oriente vers l’étude des processus cognitifs et émotionnels du musicien dont témoignent de nombreux articles et ouvrages à La Lettre du musicien et aux éditions Lemoine/Van de Velde sur des sujets tels que le déchiffrage, la mémorisation, le trac, le charisme scénique et la créativité.

Laurent Gignoux

Laurent Gignoux commence ses études musicales au Conservatoire de Tarbes en piano et musique de chambre. Il débute le hautbois à l’âge de 17 ans au Conservatoire de Bayonne. Admis quatre ans plus tard, premier nommé au CNSM de Paris, dans la classe de Pierre Pierlot, puis de Maurice Bourgue, il devient lauréat de cette institution dans les deux disciplines du hautbois et de la musique de chambre.

Il poursuit ses études en cycle de perfectionnement à la Musikhochschule de Zürich avec Thomas Indermühle.

Lauréat du Concours International de Hautbois de Tokyo (1991), et demi-finaliste du Concours International de musique de chambre d’Osaka (1993) il reçoit parallèlement de nombreux soutiens comme ceux de la Fondation « Mécénat musical Société Générale » ou celui de la fondation Lavoisier du Ministère des affaires étrangères.

Laurent Gignoux partage dès lors son activité entre la musique de chambre, les concerts en soliste, l’orchestre et l’enseignement, en France et à l’étranger. Diplômé de pédagogie du Conservatoire de Paris et titulaire du Certificat d’Aptitude à l’enseignement du hautbois, Laurent Gignoux a été professeur à la Maîtrise de Radio France, aux Conservatoires de Calais, Nîmes et Toulouse et chargé de cours à la Musikhochschule de Karlsruhe.

Il dirige depuis 2006 le Pôle d’Enseignement Supérieur de la Musique et de la Danse (PESMD) de Bordeaux Aquitaine et obtient, en 2013, le Certificat d’Aptitude de Directeur de Conservatoire et d’établissement artistique musique, danse, théâtre au CNSMD de Paris.

Frédéric Manoukian

Pianiste, compositeur, arrangeur et chef d’orchestre, il a fondé et dirige diverses formations telles que le Frédéric Manoukian Big Band, un orchestre de 19 musiciens.
Il est notamment l’accompagnateur de l’artiste Laurent Gerra pendant son show au Palais des Sports le 12 février 2011.

BIO : Arrangeur et Directeur Musical des émissions présentées par Michel Drucker sur France 2 : Samedi soir avec…, Tenue de Soirée, Tour en Fête, Cérémonie des Molières 2008, c’est ainsi qu’il rencontre Laurent Gerra qu’il suivra pendant 10 ans.
Son Frédéric Manoukian Big Band a également accompagné Paul Anka, Robin Mc Kelle, Sophia Nelson, Roberto Alagna, Johnny Halliday, Patrick Bruel, Nolwenn Leroy, Patrick Fiori, Liane Foly, Julien Clerc, Hélène Ségara, Tina Arena, Yannick Noah, Florent Pagny, Michel Leeb, Enrico Macias, Adamo, Pascal Obispo, Michel Delpech, Maurane, Laura Pausini, Marcel Amont, Nicole Croisille, Michel Fugain, Charlélie Couture, Jeane Manson, Michel Jonasz…

Crédit photo Sjacinto

Yannick Caillier

Yannick Callier, professeur de musique de chambre au Conservatoire à Rayonnement Régional de Nice, 1er prix au concours international d’Evian, invité en tant que violoncelle solo dans de nombreux orchestres viendra faire profiter les jeunes violoncellistes de sa pédagogie et de son grand sens musical adapté à chacun.

Photo ACM

Supéra Comère

Michel Supéra

Saxophoniste aux multiples facettes, Michel Supéra, issu du CNSM de Paris où il a obtenu un 1er Prix de saxophone, a toujours communiqué avec « les Musiques ».

Il se produit régulièrement en France et à l’étranger avec de prestigieux orchestres : Orchestre de la Radiotélévision Belge, Orchestre National de Lille, Orchestre de chambre de Brasilia ,Orchestre Colonne, Orchestre de Douai, la Musique Royale des Guides de Belgique, Orchestre de la Force Aérienne du Portugal, Orchestre de la Marine Nationale de Finlande, la Musique des Gardiens de la Paix de Paris, Hungarian Symphony Orchestra Budapest, Orchestre à cordes de la Garde républicaine, Orchestre Symphonique d’Oldenburg…

Passionné de musique de chambre, il a joué avec des artistes de renom :
Xavier Phillips violoncelliste, Romain Leleu trompettiste, Denis Pascal pianiste, Marcel Azzola accordéoniste…

Il est régulièrement invité pour des Master-Class : Pologne, Allemagne, Angleterre, Espagne, Portugal, Finlande, Brésil, …et est membre de jury de concours nationaux et internationaux.

Titulaire du Certificat d’Aptitude à l’enseignement du saxophone, Michel Supéra accompagne son parcours saxophonistique d’une intense activité pédagogique : Institut Supérieur de Musique et Pédagogique de Namur, Cefedem de Metz, Pôle Supérieur de Lille….Il enseigne actuellement au CRD de Valenciennes et au CRR de Douai.

Il est co-directeur-artistique du Concours Européen ClariSax.

Il travaille pour le renouveau du répertoire avec des créations de Laurent Petitgirard, Olivier Calmel, Jacques Schab, Pierre Charvet, Elzbieta Sikora, Frédéric Boulard, Alain Crepin, Sylvain Kassap, Jean-Philippe Vanbeselaere, Eric Comère, Philippe Portejoie, Nimrod Borenstein,…

Eric Comère

Né dans les Hauts de France, Éric Comère commence à assouvir sa passion pour l’accordéon dès 7 ans. Il entre à Paris, dans la classe du grand pédagogue Joë Rossi à l’âge de 13 ans. S’ensuivent concours nationaux et internationaux qui lui permettront de rencontrer et de se faire connaître des plus grands maîtres de la discipline.

Considéré comme l’un des accordéonistes les plus doué de sa génération, il se produit en soliste dans le monde entier, passant par les Antilles, la Pologne, l’Allemagne, le Japon, les Etats-Unis, l’Espagne…

Mais son but n’était pas d’être seulement un excellent interprète, sa volonté de composer et de créer était trop grande.

C’est alors qu’il décide d’étudier l’Écriture (harmonie, contrepoint et fugue), l’Analyse et l’Orchestration Symphonique.

Après plusieurs années d’études et d’essais il se lance dans ses premières compositions. C’est ainsi, qu’en Octobre 2003, on lui délivre le prix SACEM dont il devient membre par la suite.

Ses compositions se situent à la croisée du jazz, des musiques traditionnelles et de la musique classique sans négliger une brillante carrière qui le mène aujourd’hui sur de nombreuses scènes du monde entier.

Juanjo Mosalini et Olivier Sense

Leur répertoire se compose d’une série de pièces dont chacune implique un mode d’interaction spécifique entre source acoustique et traitement électronique (ordinateur). Olivier Sens et Juanjo Mosalini associent leur expérience et leur esprit créatif au sein d’un duo inédit. Un parcours au cours duquel les musiciens se fraient un passage non conventionnel sur les chemins de l’improvisation libre, du synopsis compositionnel et de l’électroambiant. L’ordinateur, doté d’éléments d’écoute, interagit souvent de manière autonome. L’ensemble produit un univers sonore où éléments acoustiques et électroniques se complètent et se mélangent. Il ne s’agit pas ici de musique électroacoustique, au sens contemporain, ou de musique électronique, au sens actuel, mais bien d’un objet hybride combinant ces deux univers. Ni austère, ni facile, cette musique apparaît comme une synthèse possible d’univers souvent opposés.

Photo Mosalini

Nathalie Descamps

biographie

Trio TRÂ

Cette proposition est adossée à un projet pédagogique destiné aux Conservatoires dans lequel un panel de pièces de théâtre musical, adaptées aux élèves de tous cycles, leur permet de se trouver dans une situation où la voix, l’image et les gestes prennent toute leur importance. Adaptée à tous les instruments, du soliste à l’ensemble, cette proposition type master class, peut aboutir à une présentation du travail des élèves juste avant le spectacle.

« Quel temps de chien, il fait un froid de canard! J’en ai la chair de poule et ça m’file le cafard ! »
En écoutant La fourmi, la cigale, déjà myope comme une taupe, reste muette comme une carpe.
« Autant avaler une couleuvre, cette tête de linotte a une araignée au plafond !

Ah, si les animaux n’existaient plus, l’Homme serait bien embêté ! Et pas que devant son assiette !
Et si, par un peu de théâtre musical, nous les mettions à l’honneur ?
De la « Mite au logis » au « drame à Tiques », venez découvrir un bestiaire drôle et fabuleux, entre Jean de La Fontaine et Raymond Devos, où les mots révèlent un univers onirique et mystérieux.