Chargement Évènements
Cet évènement est passé

Dimanche 10 décembre 2023
Église paroissiale Saint Symphorien de Caumont, 17h
Misatango de Palmiéri, avec Chœur et ensemble instrumental, dirigés par Isabelle Guignard

La Misa à Buenos Aires dite « Misatango », Pour mezzo-soprano, chœur, bandonéon, piano et cordes.

Cette œuvre est créée à Buenos Aires la 17 Août 1996 et a acquis ses lettres de noblesse en octobre 2013 lorsqu’elle fut jouée à Rome lors du Festival international de musique et d’art sacré au Vatican pour rendre hommage à l’intronisation de l’ancien Cardinal de Buenos Aires, devenu le Pape François cette même année, en références à ses origines argentines.

L’œuvre a été composée par le compositeur argentin Martin Palmeri, né en 1965, compositeur, pianiste, chef de chœur et chef d’orchestre. Son œuvre aborde tous les genres : la Musique profane avec un opéra   Mateo  (1999), Fantasia Tangera (2000), Présages, concerto pour violoncelle (2004),  Song of Distance (2010) …. Et la Musique Sacrée, toute écrite sur des rythmes et sonorités de Tango : La Misatango (1996), l’Oratorio de Navidad (2003), le Magnificat (2012), le Gloria (2014) et l’Ave Maria.

Chef de chœur très actif, ayant dirigé de nombreux ensembles vocaux argentins, c’est à la demande de ses choristes qu’il compose cette messe car il n’existait pas de répertoire de tango pour chœur. C’est une messe en latin, qui respecte strictement le déroulement liturgique, se succèdent Kyrie, Gloria, Credo, Sanctus, Benedictus et Agnus Dei mais son originalité vient d’une écriture musicale dédiée au Tango et à son orchestration atypique : un Bandonéon bien sûr l’instrument incontournable d’argentine mais qui est d’origine allemande, un piano et des cordes.

Nous sommes heureux de vous présenter cette œuvre interprétée par Laurence Pumilia (Soprano soliste), avec le Chœur Mixte du conservatoire, Yvonne Hahn (professeur de bandonéon au conservatoire), les cordes et le piano (les élèves de la classe de musique de chambre du Conservatoire d’Yves-Michel Dubois), sous la direction d’Isabelle du Conservatoire du Grand Avignon.